Le conseil pour le développement durable d’Autrans

le CDDA, composé par tiers entre élus, associations et socioprofessionnels, se veut une passerelle entre la population et le conseil municipal.

Au cours de la campagne pour les élections municipales de mars 2014, les rencontres entre les candidats et la population ont pointé l’absence d’échanges et de communication entre élus et citoyens. Il était donc nécessaire de proposer une nouvelle forme de gouvernance fondée sur les principes de la démocratie participative pour recréer du lien avec les habitants. Cette exigence démocratique s’est traduite par la création d’un Conseil du Développement Durable d’Autrans (CDDA) et l’ouverture des différentes commissions municipales mises en place après les dernières élections municipales. A chaque décision importante, le CDDA est saisi préalablement et débat.

Comme l’a souhaité Thierry Gamot, maire délégué de la commune, le CDDA a pour objectif de constituer une boîte à idées qui seront ensuite soumises à l’approbation du conseil municipal.
Ce conseil  a déjà réussi à faire revenir le marché au cœur du village et à jouer un rôle important dans la formation de la commune nouvelle.
Mais, face aux problèmes qui touchent les stations de moyenne montagne, il s’est avéré nécessaire d’aller plus vite et plus loin dans la réflexion, et surtout, d’impliquer davantage les habitants, notamment sur des sujets tels que les activités hivernales ou encore l’événementiel.
Les membres du CDDA ont commencé à plancher sur ces thèmes, en formant des groupes qui ont mis ensuite leurs idées en commun, Les pistes évoquées visent à définir un projet capable de fédérer les habitants pour faciliter le vivre ensemble sur la commune avec, en point de mire, la diversification des activités de la station pour inciter les vacanciers à venir encore plus nombreux.

Télécharger le dossier de candidature au trophee montagne francaise 2015 (PDF 533 k)

diplome-trophees-montagne-francaise